Ce soir, je bois dans un verre en cristal.

24 août 2011

Sachant que ma cuisine est plus qu'en suspens en ce moment (pour rappel, je survis avec un micro-ondes et une plaque électrique depuis un mois), j'ai décidé de vous faire un post bien pompeux sur mon dîner dans un restaurant semi-gastro (ou vraiment gastro, j'avoue que je ne sais pas à partir de quel moment on peut s'affirmer être un restaurant gastro ou non...).

J'ai pu dîner au Chateau du Clos de la Ribaudière dans la Vienne (86) grâce à mon boulot. Et oui, étant commerciale, je dois souvent découcher et donc passer des nuits à l'hôtel. Pour rendre le tout agréable, je préfère aller dans des hôtels sympas plutôt qu'au Formule 1 du coin, c'est la boite qui paye après tout! Enfin non, ne rêvons pas, je n'ai pas un budget illimité, mais les hôtels ont souvent une formule "soirée étape" pour les commerciaux qui leur permet d'être remplis la semaine, en proposant des tarifs intéressants. Par exemple ici, 87 euros la soirée étape, qui comprend la nuit dans une coquette chambre, le dîner et le petit déjeuner alors que dans cet hôtel, y passer une simple nuit coute au minimum 109 euros.



L'inconvénient, c'est qu'une fois au restaurant de l'hôtel, on ne choisit pas n'importe quel menu, ni à la carte. Ici, la soirée étape dans cet hôtel me proposait le menu à 32 euros, le moins cher mais c'est déjà franchement pas mal.

Regardons ça en détail. Pardon pour la qualité médiocre des photos, c'est le téléphone qui veut ça!

 Pour bien commencer, j'ai eu une petite mise en bouche : "Mousse de homard, tartare et chantilly au saumon." Un seul mot : exquis.


Pour l'entrée, je me suis laissée tenter par la « Marinade de gambas et volaille manloise au piment doux, senteur de coriandre et agrumes. »



Ici, surprise quand le plat arrive, les gambas sont là, tout va bien, mais la volaille est ... crue ! Une grande première pour moi, le poisson et le bœuf cru, j'ai l'habitude, mais de la volaille... Space quand même. J'ai tout mangé mais ça m'a fait drôle de manger un blanc de poulet de cette façon (même si il était mariné et bien assaisonné).


On continue avec le plat, une longe de thon servie avec un risotto d'écrevisses et croquant de courgettes. Et là, attention, tuerie. Le risotto, à tomber par terre, avec des vraies morceaux d'écrevisses dedans et un soupçon d'aneth: topissime. Le thon aussi, très bonne cuisson, on aurait presque dit de la viande. Le seul petit bémol: les portions de lilliputiens.



En dessert, pas de propositions de chocolat alors je me suis rabattue sur le "Jubilé de nectarine au lakmi, lait glacé pistache, biscuit amarena". Léger et frais, ça passe tout seul. Première occasion pour moi de goûter du sucre filé, c'est original et ça donne du volume au dessert. J'AAA. Par contre, je ne sais pas ce qu'est le lakmi et google non plus.



Pour finir, j'ai eu trois petites mignardises au chocolat (je l'ai eu ma dose de chocolat, je l'ai eu!), et là, j'avoue, pas de photos, elles ont été englouties très rapidement! :D

En bref, un très bon dîner et un restaurant idéal pour un tête-a-tête.
Enfin, si vous devez dormir seul(e) à l'hôtel, faites-vous plaisir en demandant une soirée étape, les hôtels ne vérifient jamais si vous êtes vraiment VRP ou non.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Blog contents © En cuisine... avec Myl ! 2010. Blogger Theme by Nymphont.