Mes premiers cupcakes : Cupcakes tout chocolat, ganache au mascarpone

28 février 2011

Deux ans après la déferlante cupcake, je viens tout juste de faire mes premiers cupcakes... Et pff, quel temps perdu! Une vraie tuerie ces gâteaux tout chocolat... Je vais vite me mettre a tester plusieurs recettes!

Pour le moelleux j'ai suivi une recette mais j'ai improvisé pour la ganache. Généralement on trouve des ganaches au beurre sur les cupcakes, mais je trouve ça un peu trop lourd, donc j'ai tenté quelque chose avec du mascarpone, plus léger. Je réaliserai la même pour mes futurs cupcakes. Le seul bémol a été la pose de la ganache, un vrai carnage !! Ça ne se voit pas mais j'ai bel et bien utilisé une poche à douille! J'aurai du laisser prendre un peu la ganache au frigo pour qu'elle prenne un peu de consistance avant de l'ajouter sur les gâteaux, impatience quand tu nous tiens... Mais une fois au frais, la ganache a bien durcie comme il faut. 



Ingrédients pour une douzaine de cupcakes:

Pour les gâteaux :
- 100g de chocolat pâtissier
- 90g de beurre
- 3 oeufs
- 60g de sucre
- 50g de farine

Pour la ganache:
- 100g de chocolat pâtissier
- 4 càs de mascarpone
- 2 càs de sucre glace



Préchauffez le four à 150° (T.5).
Mettez le chocolat coupé en dés avec le beurre à fondre au micro-ondes. Mélangez bien.
Séparez le blanc des jaunes des oeufs. Mélangez les jaunes avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez le beurre fondu avec le chocolat, puis la farine.
Montez les blancs en neige et incorporez-les délicatement à la préparation précédente. Versez la pâte dans les caissettes aux trois quarts et faites cuire 25 minutes. Laissez refroidir.


Préparez la ganache. Faites fondre le chocolat au micro-ondes. Mélangez le au mascarpone et au sucre glace. Réservez au frais 5 minutes avant le dressage. Surveillez bien, la ganache ne doit pas être liquide mais pas trop dure non plus! Utilisez une poche à douille pour dresser la ganache sur les moelleux et décorez de sucre décoratif. Réservez au frais avant de pouvoir tout dévorer d'un coup



 Et n'oubliez pas...

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pizza au thon pas très ronde mais faite maison!

27 février 2011

J'ai un vrai problème avec l'étalage de mes pâtes, je ne sais pas en faire des ronds. Heureusement à la maison personne n'est regardant la dessus, donc hier soir, on a eu une pizza carrée, une ovale et une rondovale. M'enfin, l'important, c'est le goût.. Pour la pâte, j'ai suivi une recette Marmiton, facile et un super résultat. J'ai réussi a faire 3 belles pizzas avec.

Ingrédients pour 3 pizzas :

- pâte à pizza
- une boite de thon
- une petite boite de sauce tomate
- un oignon
- une boule de mozzarella
- 3 oeufs
- Basilic

Préparez votre pâte comme indiqué dans la recette Marmiton.
Préparez la sauce tomate aux oignons : Émincez un oignon et faites le revenir dans un peu d'huile d'olive. Un fois qu'il est tendre, ajoutez la sauce tomate et laissez mijoter 5 minutes. 
Étalez la sauce sur les pâtes étalées, ajoutez quelques morceaux de thon et des cubes de mozza. Enfournez pour 10 à 15 minutes à 220° (T.7). 
Pendant ce temps, faites chauffer les oeufs au plat dans une poêle. 
Une fois les pizza cuites, mettez l'oeuf au centre, salez et poivrez et parsemez de basilic.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le gratin de pâtes au Maroilles à ne pas faire pour une soirée amoureuse...

26 février 2011

Mais en fait, je le trouve pas si fort que ça, ce fromage, moi. Je le connais pas depuis longtemps mais j'ai tout de suite apprécié et du coup j'en achète de temps en temps, ce qui n'est pas pour déplaire à l'Homme qui a passé sa jeunesse dans le Nord. Donc voilà un gratin tout simple à faire et fort en goût!


Ingrédients pour 3/4 personnes:

- 250g de pâtes
- 100g de maroilles
- 2 càs de crème fraîche
- 2 tranches de jambon
- Un peu d'emmental râpé


Faites cuire les pâtes al denté suivant les indications du paquet.
Grattez la peau du maroilles et coupez le en petits dés.
Coupez les tranches de jambon en petits dés.
Mélangez dans un saladier les dés de maroilles, la crème, le jambon, salez et poivrez.
Ajoutez les pâtes cuites à ce mélange et versez le tout dans un plat à gratin. Mettez un peu d'emmental râpé sur la préparation. Enfournez 20 minutes dans un four à 180° (T.6) et servez avec une salade verte pour un repas équilibré!


Rendez-vous sur Hellocoton !

Noix de Saint-Jacques aux agrumes

25 février 2011

Bon, c’est clair, les noix de St-Jacques, on en mange pas tout les quatre matins vu le prix au kilo mais quel délice… Attention toutefois à bien les choisir, on trouve plus facilement des noix de pétoncles que des vraies St-jacques sur les étals. Les pétoncles sont moins cher et plus petites, pour reconnaître la vraie St-Jacques, c’est simple, elle s’appelle « Pecten Maximus » (non je ne suis pas un Larousse sur pattes, je regarde juste 100% mag.. K ), donc scrutez les étiquettes quand vous achetez des coquilles St-Jacques surgelées par exemple… Enfin le pétoncle est aussi bon hein ! Donc ici, j’avais acheté une dizaine de noix que j’ai cuisiné aux agrumes : résultat très goûteux et light !!

 
Ingrédients pour 2 :

Une dizaine de noix de St-Jacques
Une orange
Un pamplemousse
Un citron
Du basilic, de l’huile d’olive et du beurre


Préparez les fruits : Pelez (gardez les peaux de côté) et levez les suprêmes de chaque fruit, la technique ici . Mettez-les dans un saladier avec un peu de basilic.

Dans un petit bol, pressez les pelures des fruits pour en extraire le jus qu’il reste (pour ma part, lorsque j’épluche les agrumes je laisse toujours un peu de chair sur la peau, ce qui me permet d’avoir encore du jus, mais si vous êtes très doués et que vous n’avez pas de restes de chair, alors prévoyez un fruit en plus pour la sauce !) et mélangez les jus de fruits avec une cuillère à soupe d’huile d’olive. Salez et poivrez.

Faites fondre une noix de beurre dans une poêle et cuire les St-Jacques rapidement : elles doivent être colorées à l’extérieur mais encore translucides à l’intérieur.
Versez la salade d’agrumes dans une assiette, posez les St-Jacques dessus et assaisonnez avec la sauce. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Frites de courge butternut

24 février 2011

La courge butternut, c'est vraiment une découverte. J'en ai acheté une pour voir quel goût ça avait puisque tout le monde en fait des éloges. J'ai choisi de les faire roties au four pour bien en apprécier tout ses arômes, et quel bonheur! C'est du beurre cette courge! Si vous ne connaissez pas, je vous conseille vivement d'essayer, ça vaut le coup! J'ai utilisé la moitié de la courge, pour faire une autre recette avec le reste. Allez go, c'est hyper simple! 

(La photo prise à l'arrache... Et ça semble gras mais pas du tout!)

Ingrédients :
- La moitié d'une courge butternut (sur les marchés ou magasins bio)
- 2 càs d'huile d'olive
- sel, poivre

Coupez et epluchez la courge en morceaux irréguliers.

 (Voilà la bête!)

Placez-les dans un plat à four recouvert de papier sulfurisé. Ajoutez l'huile d'olive, le sel et le poivre et mélangez. Enfournez dans un four préchauffé à 210° (T.7) pour au moins 45 minutes.

Pourquoi j’ai décidé de passer au bio et d’arrêter d’acheter des produits industriels pleins de cochonneries

21 février 2011

Attention, je ne suis pas écologiste, loin de là. Il n’empêche qu’aujourd’hui des choses me paraissent aberrantes dans notre consommation de nourriture et surtout, dans la façon dont est produit tout ce qui nous alimente.

Ca fait déjà quelques temps que j’ai décidé de limiter mes achats de produits manufacturés pour privilégier des produits que je transformerai moi-même mais j’ai décidé d’aller un peu plus loin en n’achetant quasiment que des produits bio : viande, légumes, fruits et produits d’épicerie. Ne nous leurrons pas, les conditions de fabrication de la plupart des produits présents dans nos supermarchés sont terribles et la plupart des ingrédients qui les composent sont loin d’être nobles. J’ai déjà vu et lu plusieurs enquêtes à ce sujet et deux documentaires diffusés la semaine dernière ont achevés de me convaincre : Capital Terre sur M6 et Manger peut-il nuire à la santé sur France 3. Vous pouvez retrouver ces docs sur le replay des chaines.
Je vous parle aussi en connaissance de cause, j’ai travaillé pour des industriels de l’agro-alimentaire et je suis toujours employé par une entreprise qui commercialise ses produits auprès de la grande distribution. Aujourd’hui, c’est cette dernière qui joue un rôle très important dans ce qui finit dans notre assiette. Le problème ? La grande distribution ne recherche pas un bon produit mais un bon PRIX, donc votre produit aura beau être le meilleur du monde, si il est trop cher, vous pourrez aller vous faire voir. En voilà quelques conséquences :
 
-          Les premiers touchés sont les agriculteurs : je les plains, franchement. Un boulot très dur, 7j/7 pour quel résultat ? Ils arrivent à peine à se tirer des salaires à la fin du mois ! Alors oui, ils nous nourrissent, et heureusement qu’ils sont là, mais comment s’en sortir quand on vous achète votre marchandise à un prix qui ne couvrent pas vos charges ?
-          L’agriculture intensive : les fruits et légumes, les céréales sont bourrées de pesticides qui finissent dans notre sang. L’utilisation massive de ses produits touche aussi les agriculteurs qui se retrouvent atteint de myopathies, maladies de Parkinson, Alzheimer et cancer en tout genre ! Bien entendu, les géants de l’industrie des pesticides nient tout, et si les agriculteurs sont malades, c’est parce qu’ils n’ont pas su utiliser leurs produits correctement… Ahem.
-          Le cas de la viande : on n’en a jamais autant mangé ! Il faut produire, encore et toujours mais à quelles conditions ? Poulets élevés en batterie, cochons qui ne voient pas la lumière du jour, vaches nourries au maïs pour atteindre une taille adulte en deux fois moins de temps, poissons d’élevage dont on peut choisir la couleur voulue de sa chair (véridique, pour le saumon). L’animal n’est plus un être vivant mais un produit destiné à finir dans nos assiettes.
-          L’huile de palme : sa culture est responsable de la déforestation, notamment en Indonésie, et pourrait causer la disparition de l’orang-outan qui n’a plus de forêt pour vivre. Cette huile se trouve dans la plupart des produits discount et marque distributeur mais aussi dans les grandes marques, le Nutella, par exemple. On la retrouve souvent cachée sur les étiquettes sous le terme « matières grasses végétales ». Elle est massivement utilisée car moins cher (le prix, toujours le prix !!) mais est beaucoup plus mauvaise pour la santé que n’importe quelle huile, elle contient 4x plus de mauvais acides gras. Dans le reportage « Capital Terre » un exemple est éloquent, celui des chips. Un industriel explique que pour les chips vendues sous sa marque (Cibell, je crois), il utilise de l’huile de tournesol, par contre, pour les produits qu’il fabrique sous marque de distributeur, il doit utiliser de l’huile de palme pour répondre aux exigences des distributeurs…


L’important est d’apprendre à lire les étiquettes et de les boycotter si elles sont à rallonge ! Dans un même produit, vous pouvez avoir presque autant d’additif, de colorants, d’arômes que d’ingrédients principaux.
C’est à nous, consommateurs, de faire changer les choses en achetant mieux car tout ça ne va pas s’arranger, la population mondiale grandie et il faudra nourrir tout ces gens, la question qu’on doit se poser c’est, à quel prix ?

Cheesecake au citron vert

19 février 2011

Encore un! J'y peux rien, on adore vraiment ça à la maison. Après le classique et celui aux brownies, voici la variante citron vert. Délicieuse aussi et plus légère ! Le cheesecake n'a pas trop monté parce que j'ai quasiment diminué de moitié la quantité de fromage, mais c'était excellent aussi.


Ingrédients:


50g de beurre
50g de petits beurres
300g de fromage frais (type St Morêt)
2 oeufs
80g de sucre
2 citrons vert
2 càs de crème fraiche

Faites fondre le beurre au micro-ondes et mixez le avec les petits beurres. Tapissez le fond de votre moule avec ce mélange, en tassant bien.











Préchauffez votre four à 180° (T.6)
Préparez la crème : Mélangez le fromage frais jusqu'à ce qu'il soit bien lisse. Ajoutez les oeufs un à un, le sucre, la crème et le jus des deux citrons verts. Versez le mélange dans le moule.


Enfournez pendant 20 minutes, la crème doit être bien ferme. Laissez refroidir et décorez avec les zestes des citrons. Mettez au frais jusqu'à dégustation !


Je participe au défi cheesecake de la Pintade Aixoise !


Tagliatelles aux épinards, mascarpone et parmesan

18 février 2011

J'aime les épinards depuis 4 mois ! Ouais, franchement, je suis une grosse nulle. Jusqu'à ce que j'en mange dans de très bonnes lasagnes aux épinards au resto, je pensais que je n'aimais pas ça... Pfff, je me fais honte franchement :| Enfin, mieux vaut tard que jamais !

Recette de Jamie, encore et toujours ! D'ailleurs j'ai zappé de photographier le plat hier soir, donc j'ai carrément pris en photo le bouquin ( Version Originale ). Quand y'a d'la gêne, y'a pas de plaisir.



Ingrédients pour 4 :

450g de tagliatelles ou autres pâtes
400g d'épinard lavés et émincés
2 gousses d'ail émincées
3 càs de mascarpone
2 càs de crème fraiche
2 bonnes poignées de parmesan rapé
beurre, huile d'olive, sel, poivre, noix de muscade


Préparez les pâtes comme indiqué sur le paquet.
Faites chauffer dans une poele une noix de beurre avec un peu d'huile d'olive. Ajoutez les gousses d'ail et les épinards. En 5 minutes, ça doit être cuit. Assaisonnez d'un peu de noix de muscade, salez et poivrez. Ajoutez le mascarpone et la crème fraiche ainsi qu'une petite louche d'eau de cuisson des pâtes. Laissez mijotez à feu doux jusqu'à ce que la cuisson des pâtes soit finie.
Egouttez vos pates et ajoutez la sauce aux épinards. Mélangez en incorporant le parmesan.
C'est prêt !

Salade fraiche et gourmande : crevettes, saumon, avocat et pousses d'épinard!

16 février 2011

 

Une bonne salade légère et gourmande à la fois. J'ai découvert les pousses d'épinard avec cette recette et j'adore, c'est plus rapide à nettoyer que n'importe quelle salade ! Les pousses accompagnées d'un avocat, de saumon fumé sauvage (trouvé chez Carrefour, dans les 4€ les 4tranches, ça vaut le coup, le gout est incomparable), de quelques crevettes et de tomates cerises. Salade servie avec une sauce crème fraiche/citron/ciboulette : au top !







Quelques jours plus tard je l'ai refaite, avec des quartiers de pamplemousse, une fois le tout mélangé, je n'avais même pas besoin de faire de sauce, le jus du pamplemousse suffisait à assaisonner la salade.  On peut en faire un plat complet en ajoutant des dés de pommes de terre, par exemple. Je ne mets pas le détail de la recette, à vous de choisir vos proportions !  Au pire, posez vos questions et j'y répondrais.

Mon deuxième essai "pain" : le pain aux céréales !

15 février 2011

Après un premier test réussi, j’ai voulu me lancer dans une recette différente. A alors commencer la quête de la recette du futur pain maison, pas évident… Recettes trop longues, trop compliquées… Le levain, les heures d’attente, ce n’est vraiment pas pour moi ! Apparemment plus c’est long, plus c’est bon (du moins, en ce qui concerne le pain…) mais je reste convaincue qu’on peut faire du bon pain sans attendre des heures. Mon premier pain me l’a prouvé et celui que je viens de réaliser ne fait que confirmer ce que je pensais… Je me suis rabattue sur une recette qui vient de Marmiton, qui est à la base faite pour un pain complet, j’ai fais un mix de ce que je voulais : du complet et des céréales.


Ingrédients :

- 1 sachet de levure boulangère en poudre
- 500ml d'eau tiède
- 2 c à café de sel
- 1 c à café de sucre
- 450 g de farine
- 250 g de farine complète (T110 pour moi)
- 75g de mélange de céréales (lin, tournesol, sésame.. On en trouve des tout faits dans le commerce, au rayon fruits secs)


Mélangez la levure, le sel, le sucre et la farine complète. Ajoutez l’eau et mélangez. Vous allez obtenir une espèce de bouillie, c’est tout à fait normal !  Ajoutez les céréales et mélangez bien.

Attendez 5 minutes avant d’ajouter la farine et pétrissez la pâte quelques minutes (à la main ou au robot, merci encore le kitch^^). La pâte doit coller un peu, mais pas trop, ajouter un peu de farine si ça ne vous convient pas. Placez la pâte dans un saladier, couvrez la d’un linge et laissez gonfler 40 minutes.

Préchauffez le four à 250 degrés.

Pétrissez à nouveau votre pâte, quelques minutes. Posez la pâte sur une grille recouverte de papier sulfurisé (je l’avais mise dans un moule à manqué mais finalement, ça l’a empêcher de bien gonfler de partout, donc la pâte sera mieux simplement posée) et donnez lui la forme d’une boule. Recouvrez d’un linge et on attend à nouveau 30 minutes !

Saupoudrez un peu de farine et faites des incisions sur le pain, carreaux ou diagonales. Baissez le four à 220° et enfournez à mi-hauteur pour 40 minutes !
Seulement 70 minutes de levées + 40 de cuisson, je trouve ça assez rapide ! Et mon pain m’a vraiment plus, je suppose qu’il n’est pas parfait, mais il est bon, et ça, ça me suffit.


Bouillabaisse au cabillaud

12 février 2011

Le soleil est de retour et j’avoue, ça fait du bien au moral. Après les lasagnes bien lourdes du début de semaine, l’envie de manger plus sain et plus léger à pointer le bout de son nez, notamment en cuisinant un peu de poisson. Mais bon, j’ai un problème, je suis vraiment nulle pour la cuisson des poissons, hormis en papillotes, mes capacités sont très limitées… Ca ne m’a pas empêché de craquer pour du dos de cabillaud sur l’étal du poissonnier. Une fois à la maison, il a fallu trouver la façon de le cuisiner et ça, c’était une autre paire de manches…

J’ai fait avec ce que j’avais une « sorte » de bouillabaisse (je précise « sorte » parce que les  puristes hurleront peut-être en lisant ma version^^) avec le cabillaud, des poireaux, des tomates et des pommes de terre.

Ingrédients pour 4 :

600g de dos de cabillaud
2 blancs de poireaux
1 oignon
1 boite de tomates pelées
400g de pommes de terre (pas obligatoires si on ne veut pas de féculents )
2 gousses d’ail
30cl de vin blanc
1 bouquet garni
Basilic                                                                    



(La photo en tout petit parce que c'est 
vraiment moche... mais bon, heureusement!)
Eplucher et couper les pommes de terre en rondelles pas trop fines. Faites les précuire une quinzaine de minutes à l’eau.
Emincez l’oignon, les poireaux et les gousses d’ail. Faites les revenir 10minutes dans un peu d’huile d’olive.
Ajoutez les tomates pelées et écrasées les avec le dos d’une cuillère pour en extraire le jus et l’eau. Laissez cuire 5 minutes.
Etape facultative : Ici, vous pouvez mixer les légumes pour obtenir une sorte de soupe et une sauce plus fine, ou laissez les légumes entiers, au choix. Pour ma part, j’ai mixé.

Ajoutez les pommes de terre précuites, le vin blanc, le bouquet garni et un peu de basilic. Rajoutez un peu d’eau de façon à tout recouvrir. Laissez mijoter 20 minutes.

Coupez le dos de cabillaud en tronçons assez gros et ajoutez le au reste, laissez cuire 8 à 10 minutes.

Assaisonnez et goutez la sauce. J’ai rajouté un peu de fumet de poisson à la fin parce que le cabillaud seul n’avait pas suffisamment parfumé la sauce.

Vous pouvez aussi rajouter d’autres poissons et des crustacés, crevettes, moules, selon vos goûts !

Lasagnes maison express : 25 minutes de préparation, montre en main !

7 février 2011

Ou comment manger de bonnes lasagnes maison sans passer 2 heures en cuisine. Tout dans la recette est maison, sauf les pâtes. Même si j'ai deja essayer une fois de les faire moi-même ( et c'etait vraiment réussi, les meilleures lasagnes de ma vie ), je ne pense pas que le jeu en vaille la chandelle... J'ai du passer 3heures en cuisine pour les réaliser ! Sans robot et machines à pate aussi... Rien que le travail de la pâte m'avait épuisé. J'ai le robot mais toujours pas la machine, donc en attendant, les feuilles de lasagnes toutes prêtes sont mes amies. Par contre pas de sauce bolo et de bechamel industrielle, c'est tellement facile à faire.

Ce billet est aussi l'occasion de faire une spéciale dédicace à ma keupine Maud, ultra fan de mes lasagnes !! ( Tout comme moi de son poulet basquaise... :D ) . Maud, je te délivre enfin le sésame, le secret de ce plat si unique et parfait pour que tu puisses enfin le faire chez toi, maintenant que la distance nous sépare ! 

Mes chevilles vont très bien, merci...

Bon, je cause trop, une photo pour vous mettre en appétit, héhé :

C'est si sexy une lasagne en gros plan...


Ingrédients:

Pour la garniture :
500g de viande de boeuf hachée
1 oignon
1 carotte
1 gousse d'ail
1 petite boite de tomates concassées
2 càs de concentré de tomate
Sel, poivre

Pour la béchamel :
40g de beurre
40g de farine
500ml de lait
Sel, poivre, noix de muscade

Pour le montage :
Pâtes à lasagnes fraiches
Parmesan rapé

Epluchez et émincez l'oignon. Coupez la carotte en petit dés. Emincez la gousse d'ail. 
Faites revenir les légumes 5 minutes dans une poele légérement huilée. Ajoutez la viande hachée. Une fois celle-ci cuite, ajoutez les tomates concassées et le concentré de tomate. Laissez mijoter à feu doux le temps de préparer la béchamel. Assaisonnez.

Dans une casserole, faites fondre le beurre. Ajoutez la farine au beurre fondu et mélangez bien ( avec un fouet, c'est mieux ), laissez cuire deux minutes. Versez un peu de lait dans la casserole et mélangez rapidement et vigoureusement (ça évitera les grumeaux), ajoutez le reste du lait et mélangez constament jusqu'a obtention d'une consistance crémeuse mais encore un peu liquide. Assaisonnez avec une pincée de noix de muscade, le sel et le poivre.

C'est deja fini ! Viens le montage :

Dans un plat a gratin, faites une premiere couche de garniture, puis de pâtes à lasagnes. Alternez ensuite : garniture, bechamel, pates à lasagnes. La dernière couche de pate devra être seulement recouverte de béchamel et de parmesan râpé.

Faites gratiner le tout pendant 25 à 30 minutes dans un four à 190°.



Le quatre-quart qui n'a pas survécu plus d'un quart d'heure...

5 février 2011

Ouais, chez nous, on fait pas dans la dentelle ! Quand on aime, on ne compte pas ! Et quand il s'agit de nourriture, c'est pareil... Parfois je me demande si ça vaut bien la peine de passer des heures en cuisine vu le peu de temps qu'arrive à survivre mes réalisations une fois prêtes.. En l'occurence, on l'a quand même dévorer à trois, le quart-quart. Nature ou avec un peu de Nutella dessus...


Ingrédients :

3 gros oeufs
Le poids des oeufs en beurre
Le poids des oeufs en sucre
Le poids des oeufs en farine

Un quart-quart quoi ! ( D'ailleurs le chéri a essayer de me la faire " Tiens, tu sais pourquoi ça s'apelle un quatre-quart? " Il me prend vraiment pour une buse :| ^^ )

Séparez le blanc des jaunes et pesez les. Additionnez leur poids pour obtenir la mesure que vous devrez appliquer au reste des ingrédients.

Pesez le beurre et travaillez le jusqu'a ce qu'il soit cremeux ( a la main ou au batteur ) . Ajoutez-y le sucre en poudre en deux ou trois fois et mélangez vigoureusement afin d'obtenir un beau melange cremeux. Ajoutez les jaunes d'oeufs, puis la farine.
Montez les blancs en neige et incorporez les délicatement à la préparation. Le mélange doit etre moelleux mais ferme.
Versez le tout dans un moule à cake et enfournez pour 30 à 40 minutes à 190° ( Vérifiez la cuisson à l'aide de la pointe d'un couteau, s'il ressort humide, laissez cuire encore un peu).

Bon, et rapide !

Galettes de pommes de terre à l'appenzeller

2 février 2011

Et non, pas de recettes de crêpes en cette journée de chandeleur ! Pas prévues au programme, pas grave, les occasions d'en manger ne manquent pas.

Vous noterez qu'on retrouve quand même un côté crêpe avec ma recette du jour, mais c'est même pas fait exprès dis donc !

Galettes de pommes de terre, ou röstis pour les aguerris. C'est la première fois que j'essayais et j'avais aussi envie depuis longtemps de goûter un fromage suisse : l'appenzeller. A Grenoble, je n'ai pas eu de difficultés à m'en procurer, la Suisse étant à moins de deux heures d'ici, je ne sais pas si on peut en trouver partout en france.. Avant de le cuisiner, j'en ai gouter un petit bout froid et c'est juste délicieux, un subtil gout fruité ! Et chaud, c'est encore mieux !

J'ai servi ces galettes en plat unique avec une salade de mache, comme vu sur la photo, j'ai plutôt fait de belles galettes bien charnues, la recette convient donc pour 6 galettes de ce genre.




Ingrédients :

500g de pommes de terre
1 oignon
200g d'appenzeller
100g de lardons
3 oeufs
ciboulette

Epluchez et rapez les pommes de terre. Faites chauffer un peu d'huile dans une poele et faites revenir les pommes de terre 5 minutes, sans les colorer. Ajoutez l'oignon émincé et les lardons, mélangez bien et laissez cuire 5 minutes à feu doux.

Pendant ce temps, coupez l'appenzeller en petits dés et mélangez le aux oeufs dans un saladier. Ajoutez le mélange de pomme de terre et un peu de ciboulette, mélangez et assaisoner. 

Mettez un peu d'huile dans une ou deux poêles à chauffer et formez des galettes. Laissez cuire 5minutes de chaque côté jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées !

Bon ap' !

Blog contents © En cuisine... avec Myl ! 2010. Blogger Theme by Nymphont.