Galettes au sarrazin

17 janvier 2011

Depuis que j’ai quitté Nantes pour Grenoble il y’a bientôt deux ans, je n’ai jamais remis les pieds dans une crêperie, alors que j’adorais ça en étant à l’ouest du pays. Mais ici, j’ai peur d’être déçue, bien qu’il y ait quelques crêperies… Les enseignes « crêperies bretonnes » alors qu’on est au milieu des montagnes ne me semblent pas du tout crédibles, je me trompe sûrement mais je campe sur mes positions :D ! Bref, du coup, si je veux manger de bonnes galettes, je n’ai pas d’autres choix que de les faire moi-même, et ça n’a vraiment rien à voir avec celles qu’on trouve sous vide en hypermarché. 

C’est facile et rapide à faire et en plus, c’est bientôt la chandeleur, donc pourquoi ne pas essayer de faire un repas tout en crêpes : galettes de sarrazin en plat (n’essayez même pas de faire des crêpes salées avec de la pâte à crêpes classique, c’est blasphème !) et crêpes classiques en dessert, le tout accompagné d’une bonne bolée de cidre ^^ 




Ingrédients pour une dizaine de galettes :

300g de farine de sarrazin
1 œufs
750 ml d’eau
Sel


Mélangez la farine et l’œuf. Ajoutez une pincée de sel et l’eau petit à petit en continuant à mélanger (gare aux grumeaux !)

A faire au fouet ou au mixer, comme moi.

Laissez reposer la pâte 1h, ou pas.

Cuisez les galettes dans une crêpière 1m30 de chaque côté, à peu près.



Je les avais préparer dans l’après-midi et le soir j’avais juste à les réchauffer avec les garnitures salées que j’avais choisi : une galette complète (jambon, œuf, gruyère) et une bolognaise (faire une sauce bolo avec oignons, viande hachée et sauce tomate). Un régal !

2 commentaires:

Xyo a dit…

Mais si, tu peux tenter les crêperies à Grenoble. Il doit y en avoir une qui soit bonne au moins.
Il y a bien des bretons qui ont immigré à Paris, pourquoi pas à Grenoble !

Mylwina a dit…

Oui je sais, c'était juste une bonne occasion de faire du mauvais esprit là ^^

Enregistrer un commentaire

Blog contents © En cuisine... avec Myl ! 2010. Blogger Theme by Nymphont.